• APPC

Contestation de légitimité

On dénie toute légitimité à ceux qui veulent préserver le patrimoine de la communauté. Cet argument repose sur l'élection du Conseil d'Administration et l'ancienneté, supposée supérieure, des membres favorables au projet. Rappelons que les candidatures au CA furent closes le jour même de la première réunion d'information (23 février 2017) : il était donc impossible de contester le projet en essayant d'intégrer cette instance décisionnelle.

L'APPC n'a tout simplement aucune légitimité, elle ne représente rien. Les fidèles de Copernic ont élu un CA qui les représente et qui a la légitimité que vous n'avez pas. B.S., 24 juillet 2017

Mais c'est exactement ce que souhaite l'immense majorité des fidèles : avoir une synagogue nouvelle, et non ce vieux bâtiment laid et obsolète. Le décor intérieur sera reconstitué, ce qui est à la portée de n'importe quel architecte. C'est exactement ce que je souhaite et ce que souhaitent les fidèles, sauf quelques frondeurs sans aucune légitimité. .S., 5 août 2017 REMARQUE L'« l’immense majorité des fidèles » – 985 familles – est absente des Assemblées Générales et des offices religieux de la communauté : la décision de démolir émanerait donc d'une minorité agissante.

C'est qui ces anonymes qui prétendent représenter quelqu'un ? P.G., 30 avril 2017 REMARQUE Mépris exprimé à l'égard de ceux qui, soutenus par plus de 4 500 signatures d'une pétition, tiennent à préserver un lieu historique au bénéfice de la communauté.

Image : Est-ce là une façade qui respecte le « tissu de la rue » ? (Bernard Daltroff, Assemblée générale du 6 juillet 2017, se référant aux échanges préparatoires avec les Architectes des Bâtiments de France).