• APPC

Le 19 mai 2017 - En prévision de l'Assemblée Générale de l'ULIF

À titre individuel, il a été demandé que les questions suivantes soient inscrites à l’ordre du jour (dans les « questions diverses ») de la prochaine Assemblée générale (dont la date n’a pas encore été communiquée) :


QUESTIONS PORTANT SUR LE PROJET

1. L’agence Valode et Pistre a-t-elle fait des propositions pour préserver la salle de culte actuelle, dont la valeur historique

et architecturale est remarquable ? Si oui, pourquoi elles n’ont pas été publiées ? Si non, quelles sont les raisons de cette

décision ?

2. Quelle a été l’issue du dialogue avec les Architectes des Bâtiments de France sur ce projet ? En effet, normalement l’ABF

doit être avisé sur le fait que cette démolition entrainerait la perte d’un « patrimoine historique existant » qui n’a jamais

été auparavant rendu public. Ont-ils été informés de l’état existant de la salle, ont-ils reçu une documentation destinée à

l’informer à ce sujet?

3. Le CA vient de refuser de recevoir des propositions visant à préserver le patrimoine de l’édifice, et qui auraient pu,

éventuellement, permettre une entente entre tous les membres de cette assemblée. Pouvez-vous nous dire des raisons de

ce refus ?


QUESTIONS PORTANT SUR LE BUDGET

4. Ce projet engagera nécessairement des frais considérables. Serait-il possible de savoir quelles sources de financement

sont envisagées, et quelle durée est prévue pour payer cette construction ?

5. Des fonds ont déjà été engagés pour l’élaboration des projets de construction par deux cabinets d’architectes. Quelles

sommes ont déjà été dépensées ? et ont-elles été prélevées dans la trésorerie de l’ULIF ?

6. Sur quels fonds seront payées les études préliminaires – aussi bien celle de l'architecte Grumbach, déjà abandonnée, que

celle de Valode & Pistre – au cas où elles devaient ne pas aboutir ?

7. Est-ce que le coût de la reconstruction de notre synagogue, à partir d’une table rase, entraînera une augmentation des

cotisations et des « participations aux frais » des activités ?

8. L’ULIF sera-t-elle obligée de contracter des emprunts ? Si oui, combien, et sur quelle durée ?

9. En cas d’emprunt, les fidèles seraient-ils tenus d’assurer tout ou partie du remboursement ?

10. L’intégralité des sommes nécessaires sera-t-elle levée avant le début des travaux ? Est-on à l’abri du risque de ne

pouvoir continuer les travaux « en cours de route » par manque de moyens ? Et si tel était le cas, que deviendront les

dépenses considérables déjà effectuées ?


Aucune réponse ne fut donnée à nos lettres et, lors de l'Assemblée générale, toute discussion fut refusée (au motif qu'elle avait eu lieu lors de la « réunion d'information » du 28 juin.

Posts récents

Voir tout

Lettre d'information

Paris, le 14 mai 2021 Chers amis de l'APPC, Cette « lettre d’information mai 2021 » souhaite, avant tout, vous remercier pour les nombreux témoignages en faveur de la protection du patrimoine de la sy

Nouvelles juin 2020

Chers amis adhérents et sympathisants de l’APPC, La semaine dernière fut une semaine importante pour notre combat en faveur de la préservation de la synagogue rue Copernic : 1. Sur le front de la proc

Lettre d'information du nouveau

Chers amis adhérents et sympathisants de l’APPC, La semaine dernière fut une semaine importante pour notre combat en faveur de la préservation de la synagogue rue Copernic : 1. Sur le front de la proc