• APPC

A.L., 1 juin 2018

Mes parents se sont mariés à Copernic (1949), mon frère et moi y avons fait notre Bar-mitzvah (1967 et 1971). Nous en sommes partis en 1977 en raison de l'attitude du conseil d'administration de l'époque vis-à-vis d'un rabbin et d'une directrice du Talmud Torah, qui avaient pourtant fait la preuve de leur dévouement à la communauté et significativement contribué au rayonnement de Copernic. Il est navrant de constater que quarante ans plus tard, si sa composition a changé, le conseil d'administration fait preuve de la même arrogance et du même mépris à l'égard d'une partie de ses fidèles... Ne lui en déplaise, la sauvegarde du patrimoine, qu'il soit d'ordre historique, architectural ou spirituel, est l'affaire de tout citoyen (civis), qu'il soit ou non « membre de Copernic ». Continuez, tenez bon et ne vous laissez pas intimider.

Posts récents

Voir tout

José-Serge Lalou, avril 2021

Lettre de M. José-Serge LALOU, Paris/Eilat Je suis entièrement d’accord avec vous. Persistez dans vos démarches qui, en principe, vont aboutir normalement – je l’espère – à une solution définitive sat