• APPC

L'attentat du 3 octobre 1980

Le vendredi 3 octobre 1980, au sortir de l’office, eut lieu l’attentat perpétré par le groupe d’Abou Nidal, causant quatre morts et de nombreux blessés. Les victimes furent moins nombreuses que prévu, grâce au fait que l’office dura plus longtemps que d’habitude. Le choc fut immense, et donna lieu à des manifestations de soutien à l’échelle nationale et internationale.

Démolir l'édifice historique, c'est effacer le passé, et fouler sous pied l'héritage légué par les générations précédentes. Pourtant, cette aspiration, exprimée sans ambiguïté, semble obtenir l'assentiment d'un certain nombre de membres :


«“Si le projet consiste à donner une image et une vie autres à cette communauté de Copernic, il faut oublier le passé pour aller de l’avant et marcher tous ensemble !”(Applaudissements) »

(une intervenante, Assemblée générale, 6 juillet 2017)


Tous les efforts de l'APPC se dirigent contre ce rejet de notre passé.


Voir un reportage du 12 juillet 2018 ICI.


26 octobre 2018 : la justice reporte son jugement contre Hassan Diab, et ordonne une nouvelle expertise (ici)

Posts récents

Voir tout

The Value of a Synagogue

The prestige that our patrimony once enjoyed is diminished today. Without evoking the ravages caused by war or religious fanaticism, we see peaceful and legal means used to erase our heritage: in Fra

Architecture et urbanisme à Paris

La Samaritaine La Samaritaine, par-delà le bien et le mal. Comme le titrait Jean-Jacques Larochelle dans un édito engagé du journal Le Monde, le projet de l’équipe japonaise SANAA pour la réhabilitati