• APPC

Marcel Lemarié : un architecte remarquable


Nomination de Marcel Lemarié au grade de Chevalier dans la Légion d'Honneur.

Marcel Lemarié, né en 1864 à Paris et mort en 1941, était diplômé de l’École des beaux-arts, membre de la SADG. Il avait été très remarqué comme architecte du palais de la Danse à l'Exposition de 1900 et était apprécié pour son approche rationaliste de la question du théâtre (notice développée sur le palais de la Danse dans L'Art théâtral, paru en 1901). Adepte des matériaux nouveaux (2e prix du concours de l'Union céramique et chaufournière de France en 1904, pavillon de la Céramique à l'Exposition de Liège en 1905), il se présente surtout comme un théoricien (L'Architecture moderne et l'hygiène, 1903).


Il connaîtra la reconnaissance de ses pairs avec deux édifices de premier plan : l'un, qui existe toujours au 93 boulevard du Montparnasse et qui date de 1908, abritait à l'origine la Direction des Postes ; l'autre était le Théâtre Nouveau, dans la cour du 23-25 rue de Belleville, construit en 1912 (devenu le cinéma Belleville Pathé, il a été fermé en 1961 et détruit lors de la rénovation du quartier). C'était pourtant un édifice exceptionnel, dont l'ossature en béton armé avait permis d'installer deux étages de balcons plongeants, en porte-à-faux au-dessus du parterre (le principe en sera repris par Henri Zipcy, l'auteur du cinéma Louxor en 1921 – malheureusement défiguré ces dernières années et remplacé par une copie peu fidèle). La presse de l'époque fait le parallèle entre le théâtre des Champs-Élysées en construction, par Auguste Perret, et le Théâtre nouveau de Lemarié, au bénéfice de ce dernier.


Durant la Grande guerre, il est gravement blessé en 1917 mais survit à une trépanation. Il sera décoré de la Légion d'honneur. On ne sait plus rien de lui par la suite.


Mais l'on voit que c'est un adepte du rationalisme et un spécialiste des ossatures en béton. La synagogue de la rue Copernic a le mérite de faire apparaître sa production après l'Armistice, dans un langage classique-moderne fidèle à la ligne de l'ensemble de sa production et surtout intéressante par sa conception structurelle – invisible à première vue.

Posts récents

Voir tout

The Value of a Synagogue

The prestige that our patrimony once enjoyed is diminished today. Without evoking the ravages caused by war or religious fanaticism, we see peaceful and legal means used to erase our heritage: in Fra

Architecture et urbanisme à Paris

La Samaritaine La Samaritaine, par-delà le bien et le mal. Comme le titrait Jean-Jacques Larochelle dans un édito engagé du journal Le Monde, le projet de l’équipe japonaise SANAA pour la réhabilitati