• APPC

L'ULIF aurait-elle peur de la DRAC ?

De leur propre aveu, Jean-François Bensahel et le CA de l'ULIF sont censés protéger l'héritage de la communauté. Afin qu’ils prennent enfin acte de cette responsabilité, l'APPC a sollicité l'intervention de la DRAC (Direction régionale des Affaires Culturelles) – instance décisionnelle en la matière – pour évaluer la valeur patrimoniale de la synagogue Copernic.


À cette demande, l'ULIF vient d’opposer une fin de non-recevoir : ses administrateurs refusent de laisser pénétrer dans les lieux les représentants de la DRAC, arguant que la synagogue relève de la propriété privée. L'argument est fallacieux : l'on sait que le patrimoine représente une valeur universelle. Par conséquent, l’on estime que les propriétaires – fussent-ils des États souverains – ne sont pas libres de détruire les monuments ou les sites dont ils sont les dépositaires.


Bref, il semblerait que le Conseil d’administration de l'ULIF a peur que les agents de l'État puissent découvrir son intention de raser intégralement un édifice d'une grande valeur culturelle et, ainsi, d'en priver les générations futures.

le 15 octobre 2017

Posts récents

Voir tout

Lettre d'information

Paris, le 14 mai 2021 Chers amis de l'APPC, Cette « lettre d’information mai 2021 » souhaite, avant tout, vous remercier pour les nombreux témoignages en faveur de la protection du patrimoine de la sy

Nouvelles juin 2020

Chers amis adhérents et sympathisants de l’APPC, La semaine dernière fut une semaine importante pour notre combat en faveur de la préservation de la synagogue rue Copernic : 1. Sur le front de la proc

Lettre d'information du nouveau

Chers amis adhérents et sympathisants de l’APPC, La semaine dernière fut une semaine importante pour notre combat en faveur de la préservation de la synagogue rue Copernic : 1. Sur le front de la proc