• APPC

Lettre du 22 mars 2017

« L’avenir ne nous apporte rien, ne nous donne rien; c’est nous qui pour le construire devons tout lui donner, lui donner notre vie elle-même. Mais pour donner il faut posséder, et nous ne possédons d’autre vie, d’autre sève, que les trésors hérités du passé et digérés, assimilés, recréés par nous. De tous les besoins de l’âme humaine, il n’y en a pas de plus vital que le passé. »

Simone Weil, L’Enracinement


Il est aujourd’hui question de démolir la synagogue Copernic. Le 23 février dernier, le conseil d’administration de l’ULIF Copernic, et le cabinet d’architectes qu’il a mandaté depuis trois ans, ont révélé aux fidèles de la communauté leur projet de rénovation de notre synagogue. Il prévoit :

  • La démolition totale de l’édifice actuel

  • Le remplacement de la façade historique par une construction contemporaine ostentatoire rompant avec l’harmonie haussmannienne de la rue Copernic

  • La disparition de l’actuel décor intérieur de style Art Déco, qui fait pourtant son caractère unique en France, à la faveur d’un agencement tape-à-l’œil et aseptisé, davantage évocateur du hall d’un hôtel de luxe que d’un lieu communautaire.

Nous, l’Association pour la Protection du Patrimoine de Copernic (APPC), sommes favorables à toute démarche visant à la mise aux normes de sécurité et à l’embellissement de l’architecture de notre synagogue, mais nous nous opposons fermement à la réalisation du présent projet.


Sur le plan esthétique, ce dernier est condamné à être dépassé dans dix ans, là où la valeur de l’architecture actuelle aura décuplé dans cinquante.


Mais l’enjeu dépasse notre attachement à des pierres. Il est avant tout symbolique. Notre synagogue, qui fut la cible de deux attentats (en 1941 et en 1980), qui a survécu aux saccages nazis, s’apprête, par insouciance sans doute, à être démolie.


Pire, ce projet est mené au nom des générations futures, comme si notre judaïsme devait se dépouiller de son histoire pour mieux accueillir ses nouveaux venus sur un terreau vierge.


C’est, selon nous, un contresens. Car si notre libéralisme se doit d’être tourné vers l’avenir, il cessera d’être juif s’il piétine l’héritage dont il est dépositaire. Le judaïsme n’a jamais fait face aux époques qu’il a traversées qu’à l’aune de ce que les générations précédentes lui avaient transmis. Ce tribut, empreint de souvenirs de joie comme de douleur, imprègne l’atmosphère à la fois solennelle et chaleureuse de notre chère synagogue Copernic. L’épaisseur historique dont elle est porteuse est irremplaçable. Nous n’avons pas le droit d’en priver les générations futures.


Nous sollicitons aujourd’hui votre appui avant qu’il ne soit trop tard. En soutenant l’APPC, vous participerez à préserver la plus ancienne synagogue juive libérale française.


Nous comptons sur votre soutien.


Président : Miles FRYDMAN

Vice-Président : Léo HEINQUET

Secrétaire : Eva HEIN-KUNZE

Trésorière : Jacqueline LALOU-ESCAT

Posts récents

Voir tout

Lettre d'information

Paris, le 14 mai 2021 Chers amis de l'APPC, Cette « lettre d’information mai 2021 » souhaite, avant tout, vous remercier pour les nombreux témoignages en faveur de la protection du patrimoine de la sy

Nouvelles juin 2020

Chers amis adhérents et sympathisants de l’APPC, La semaine dernière fut une semaine importante pour notre combat en faveur de la préservation de la synagogue rue Copernic : 1. Sur le front de la proc

Lettre d'information du nouveau

Chers amis adhérents et sympathisants de l’APPC, La semaine dernière fut une semaine importante pour notre combat en faveur de la préservation de la synagogue rue Copernic : 1. Sur le front de la proc